Délégationde la Gironde

Biganos

Le Club Caritas : objectif Haïti en 2017

Ils ont de 16 à 21 ans, sont encore au lycée ou déjà en fin d’études, mais un projet commun. Elina, Flora, Julie, Laetitia, Maëlle, Zoé… et Antony, le garçon de la bande, se sont retrouvés le 4 mars 2016 à L’Oasis, le local du Secours Catholique de Biganos.
Pour tous, Haïti n’est encore que le nom d’un point sur une carte, la promesse d’un voyage, de la découverte et d’un premier engagement humanitaire.

Club Caritas à Biganos.

Le but de cette soirée pizza du 4 mars à Biganos autour de l’équipe Animation de la solidarité internationale [1] est de passer à l’action, d’entrer dans le concret : comment s’organiser pour construire le projet du nouveau Club Caritas ?

Objectif : partir trois semaines pour Jacmel, à l’été 2017, rejoindre les jeunes Haïtiennes de leur âge, élèves de l’école Marie-Reine-Immaculée et agir solidairement dans le cadre du partenariat avec les Sœurs de Saint-Joseph de Cluny.

D’abord, apprendre à connaître Haïti et leurs partenaires. L’idée d’une première rencontre par Skype est lancée. Et pour le financement ? Car il s’agit pour ce Club Caritas d’assurer autant que possible un autofinancement : brocante, vide-greniers… Cette première étape se prolongera par un week-end collectif à Paris avec tous les autres Clubs Caritas.

Viendra alors le temps de la mission sur le terrain, la découverte d’un autre mode de vie, d’autres pratiques, la visualisation des dégâts causés par le terrible tremblement de terre de janvier 2010, dont les Haïtiens peinent encore à se relever. Les actions de solidarité ne manqueront pas.

Enfin, au retour, sur le bassin d’Arcachon, organiser une belle soirée pour partager cette mission avec le plus grand nombre avant le week-end final qui permettra de faire le bilan, collectif et personnel, d’une aventure commune, au service des autres, qui aura marqué leur vie. Une action qui sera d’autant plus réussie qu’elle aura été bien préparée.

Les parents s’informent

Le 8 avril 2016, nouvelle réunion au siège du Secours Catholique de Gironde, à Mérignac, avec les parents cette fois. Il s’agit pour eux de s’informer sur le projet dans lequel vont s’engager leurs enfants. Après une présentation générale de ce que sont les Clubs Caritas, ces espaces d’éducation au développement et à la rencontre interculturelle dans le cadre de Caritas Internationalis, réseau dont fait partie le Secours Catholique, les questions sont nombreuses : le financement, l’encadrement, la sécurité, la vie qui attend leurs enfants à Jacmel, leur action sur place… Les réponses, rassurantes, leur sont apportées. Leurs enfants doivent aussi s’approprier dès aujourd’hui l’organisation de leur Club Caritas, sans attendre l’été 2017 où ils partiront animer pendant trois semaines le camp d’été avec les enfants de Baudoin, ce quartier défavorisé situé aux portes de l’école Marie-Reine-Immaculée.

Prochaine réunion dans un mois, en mai 2016. Cette fois sans les parents. Aux jeunes du Club de prendre les choses en main et mois après mois, de construire leur projet.

[1] Équipe du Secours Catholique, délégation de la Gironde.

Imprimer cette page

Consulter le site national

Solidarités internationales