Délégationde la Gironde

Festival des solidarités à Soulac-sur-Mer

« Regards croisés sur les migrations »

Festival des solidarités à Soulac-sur-Mer

publié en novembre 2018

Après une intervention au collège Georges-Mandel de Soulac, qui s’est remarquablement passée en début de semaine, la manifestation publique du Festisol 2018 s’est déroulée ce jeudi 22 novembre.

C’est dans la salle socioculturelle, décorée pour l’occasion – exposition de peintures, exposition sur l’histoire des migrations en France, affiches et documents qui présentaient les actions des associations du Collectif* – que plus de 65 personnes se sont retrouvées, captivées par le sujet traité :
« C’est quoi un “vrai” médocain ? »

En effet, une remarque est souvent faite aux nouveaux installés dans le Médoc, qui est de leur dire qu’ils ne sont pas de « vrais » médocains. Un diaporama sur le peuplement du Médoc (présenté par la Ligue des droits de l’homme) a tenté d’y répondre. On y a découvert les différentes phases migratoires en Médoc depuis le néolithique. Les Celtes, Bituriges, Romains, Maures, Vikings, Francs, Gaulois, Anglais nous ont laissé des noms de lieux, de familles, des techniques de pêche, de construction de bateau, des manières de parler, des expressions, des noms de villes et de villages. On y a découvert ainsi que le « vrai » Médocain est le mélange de tous ces apports de populations, n’en déplaise à certains !

Preuve supplémentaire s’il en fallait, l’assistance était composée de personnes de diverses origines : algérienne, anglaise, espagnole, italienne, kanake, roumaine, russe…

Des interventions ont suivi, faites par le président du Secours Populaire de Pauillac, Serge Uria et Segundo Cimbron, maire de Saint-Yzans. Ces interventions portaient sur l’immigration économique d’espagnols d’origine marocaine, sur leurs conditions de logement, de travail, de vie. Le président fédéral de la Ligue des droits de l’homme est intervenu sur la question des mineurs non accompagnés, accueillis à Bordeaux.

Pendant le buffet, préparé par les bénévoles des six associations du Collectif*, un auteur compositeur interprète kanak, habitant le Médoc depuis trente ans, nous a enchanté de ses chants, accompagné de son ukulélé.

À 20 h 30, le film « Une saison en France », réalisé par Mahamat Saleh Haroun et qui aborde la condition des demandeurs d’asile, a été projeté au cinéma : un vrai coup de massue après l’intermède musical que nous venions de passer !

Ce fut toutefois une belle soirée par le nombre de participants, la qualité des échanges, la convivialité, la force du film.

Ce rendez-vous est d’ores et déjà programmé pour l’an prochain où le collège et la mairie nous invitent à renouveler cette manifestation.

* Association de jumelage avec le Bénin, CCFD-Terre Solidaire, Ligue des droits de l’homme, Lumières du Népal, Secours Catholique, Secours Populaire.

Imprimer cette page

Portfolio